Vos agences immobilières à Bourg Saint Maurice, Montchavin Les Coches et Montalbert.
  1. Eneo Immobilier
  2. > Nos actualités immobilières
  3. >La crise sanitaire modifie sensiblement les comportements des Français

Acheter

Louer

Viager

Référence

Astuce : Pour recommencer, cliquez sur le bouton ci-dessus, puis cliquez sur la carte pour dessiner votre secteur personnalisé.

La crise sanitaire modifie sensiblement les comportements des Français

Publié le 30/12/2021
La crise sanitaire modifie sensiblement les comportements des Français

Un marché immobilier particulièrement dynamique

Sans attendre la clôture définitive des chiffres de l’année, les notaires enregistrent un nouveau record du nombre de transactions, de 1,2 million au 31 septembre, soit 15 % de plus que sur la période précédente, marquée par deux confinements, et + 14,5 % par rapport à 2019. Ces hausses démontrent que la crise sanitaire a accéléré fortement une tendance haussière du marché. « Depuis la sortie des confinement(s) et dans un contexte de taux historiquement bas, les Français ont accéléré la concrétisation de leur projet ». La crise sanitaire a révélé de nouveaux comportements immobiliers et « a conforté beaucoup de candidats à l’acquisition en les recentrant sur leurs besoins essentiels : espace, qualité de vie », relève l’étude des Notaires.

18 % des Français mentionnent avoir déménagé au cours des 18 derniers mois. 4 sur 10 indiquent que leur déménagement a été déclenché ou accéléré par la crise sanitaire. Et 16 % des Français indiquent avoir un projet de déménagement à l’échéance d’un an (enquête Harris Interactive).

Des hausses plus fortes en province

Le désir d’espace et de s’éloigner des zones denses provoquent une hausse des prix en province.

C’est vrai pour les appartements anciens : sur un an, les prix des appartements anciens ont augmenté en moyenne de 5,2 %, soit légèrement moins que l’an dernier (+ 6,6 %) mais supérieure à celle les années antérieures. La hausse est plus prononcée en province (+7,5 %) et plus atténuée en Île-de-France (+2,5 %). C’est encore plus net pour les maisons anciennes, dont le prix a progressé de 9 % au 3e trimestre 2021.

 

Une hausse des prix qui rime avec un pouvoir d’achat immobilier en baisse

Pour les acheteurs, la conséquence directe de ces hausses est la diminution de l’espace de vie, que l’on cherche à compenser par une nouvelle qualité de vie, en déménageant. Le cœur des villes devient de plus en plus sélectif, le poids des cadres se renforçant en cœurs de villes et hypercentres : 52 % à Lyon, 44 % à Grenoble, 43 % à Toulouse.

Comme le précise l’étude, la surface finançable, avec une mensualité de 800 €/mois pendant 20 ans (et sans apport) d’un appartement ancien s’établit en moyenne à 50 m² en 2021, en recul de 4 m² en 2020.

En conclusion, selon les notaires, la dynamique du marché devrait se poursuivre en 2022, poussée par les profondes évolutions des comportements immobiliers des Français.

 

Source : La Finance Pour Tous

Eneo Immobilier